Imprimer cette page

La nature à la une


Les nuits des martinets


Martinet pau.artigas (Flickr)

Vers la mi-avril, mais plus ponctuellement à Poitiers en tout cas, dans la dernière décade du mois, retentissent de nouveau dans le ciel les stridences des martinets. Se poursuivant à grande vitesse dans le dédale des rues et entre les maisons, des groupes d'oiseaux surexcités vont animer la ville jusqu'au mois d'août.

Écouter le Martinet noir :

Le temps de regagner l'Afrique australe aura sonné pour les martinets, êtres du ciel et de l'espace. Car c'est en définitive dans les airs que le martinet mène sa vie pour l'essentiel. Ses capacités aériennes sont d'ailleurs là pour en témoigner*. D'une agilité rare l'oiseau peut atteindre plus de 150 km/h lors des poursuites ludiques qui animent nos cités. Il s'alimente en vol, boit en vol (en rasant la surface de l'eau bec ouvert), s'accouple en vol...et dort-il en vol ?

Durant la période de nidification les martinets qui alimentent leurs jeunes reviennent le soir passer la nuit au nid. Mais la disparition vespérale des oiseaux non reproducteurs, puis des jeunes oiseaux aptes au vol, fut longtemps considérée comme un mystère. S'élevant progressivement dans le ciel ces martinets disparaissent de notre vue dans l'azur obscurci et devenu silencieux.

Des observations d'aviateurs à plus de 3 000 m d'altitude indiquaient qu'il était probable que les martinets passent leurs nuits au-dessus des nuages, confirmant ainsi une croyance fort ancienne. Puis grâce à des expéditions aériennes ciblées, doublées de contrôles radars, le doute fut levé dans les années cinquante. Une partie des martinets passaient leurs nuits en altitude, jusqu'à plus de 2 000 m portés par les courants chauds, et ne redescendant qu'au matin rejoindre leurs congénères. Rien n'atteste qu'ils dorment réellement, mais probablement peuvent-ils prendre un peu de repos.

Vagabond des airs le martinet n'est en fait relié à la terre ferme que par la nécessité d'élever ses jeunes. Au-delà l'espace est son véritable domaine vital, y compris la nuit.

Olivier Prévost

*Contrairement à une idée reçue et en dépit de la brièveté de ses pattes, le martinet tombé au sol peut aisément redécoller s'il est en pleine possession de ses moyens.