Imprimer cette page

Autour de la nuit


Entre chien et loup


Loup - lien source

Je suis Yukon Rose, la crocotte ! Oh ! vous souriez... bon si j'étais un mâle, je serais Croc Blanc ! Ah ! plus impressionnant n'est ce pas... Jack London ... Le Grand Nord... mon histoire y a débuté, et même s'y poursuit, par intermittences, mais avec du bonheur, je vais vous la raconter...

Voilà, je suis née entre chien et loup. Non, pas au crépuscule, quand tout est flou et qu'on fait des rencontres, mauvaises ou galantes... l'heure des confusions et des craintes depuis le Moyen Âge, au moins. Je suis vraiment née entre chien et loup. De chien et de loup.

Mon père, un Husky sibérien, était chien de tête d'un traîneau de musher (voyageur des terres glacées). Ma mère une jeune louve rejetée par sa meute. Il veillait sur le campement, elle surveillait les humains. Froid extrême, ambiance paradoxalement opaque et lumineuse. Nuit interminable, éclairée de neige, d'étoiles et d'aurores boréales.

C'est elle qui s'est approchée du bivouac, c'est lui qui a aboyé. Affamé. Intrigué. Âgé de quatre ans, mon père commençait à subir l'atrophie progressive de la rétine congénitale et irréversible de sa race. Mais il distinguait quand même bien cette familière mais étrange femelle grande et efflanquée. Ma mère, ouïe, vision et odorat aiguisés, reniflait à petits coups pour identifier ce mâle court sur pattes, à la fourrure volumineuse, et dont l'appel semblait enroué. Elle a hésité, hurlé, jappé puis gémi. Les présentations faites ils se sont aimés, bêtement. Forts de leurs ressemblances et troublés par leurs différences. Savaient-ils qu'ils étaient deux sous-espèces de canis lupus, lui canis lupus familiaris et elle canis lupus lupus permettant une interfécondité naturelle ? En tout cas, un peu plus de 60 jours plus tard j'étais là. À mon tour je suis chien de tête, je cours dans la neige, à 50 km/h, parfois 100 km par jour, et je participe aux exploits de mon maître, que j'accueille par mes choulements.

NB : Yukon Rose était présente au domaine du Normandoux, à Tercé, du 1er décembre 2011 au 29 janvier 2012 qui célébrait Le Grand Nord autour des expéditions de Sébastien Dos Santos Borges (tour du monde par les pôles en solitaire mais avec ses chiens de traineaux).

Mary Kang


Mise à jour de la page : 01/2013