Imprimer cette page

La nature à la une


Murin de Natterer


Murin de Natterer - Samuel Ducept

Dans la tribu des petits « Myotis » le murin de Natterer est une espèce discrète bien que particulièrement commune. Sa répartition couvre toute l'Europe tempérée et méditerranéenne jusqu'au Moyen-Orient. En France il est présent partout et colonise une grande quantité de milieux plus ou moins ouverts, avec une propension à fréquenter la plupart des habitats boisés. Particulièrement agile, le vol de ce murin lui permet de rechercher ses proies dans des espaces encombrés ou de petites dimensions, en utilisant le vol stationnaire par exemple. Il visite ainsi souvent les bâtiments agricoles dans lesquels il recherche en priorité les araignées et les mouches qui composent une grande part de son alimentation. Ce murin est donc une chauve-souris essentiellement glaneuse, qui peut même à l'occasion capturer une proie au sol en marchant, ce qui ne l'empêche pas de chasser au-dessus des rivières et de capturer des proies en vol.

Les gîtes utilisés en été sont essentiellement arboricoles mais il peut aussi s'installer dans une fissure de mur ou un pont. C'est un visiteur régulier des gîtes artificiels. L'hiver bien que les observations soient assez régulières dans les carrières souterraines, elles ne rendent à l'évidence pas compte des populations en présence. Adepte des fissures les plus étroites dans lesquelles il s'enfonce profondément, le murin de Natterer reste la plupart du temps invisible dans ses gîtes d'hibernation, ce qui contribue à la méconnaissance de son réel statut régional par exemple. En fin d'été cette espèce montre une très importante activité de swarming dont le rôle dans la reproduction reste à démontrer.

Actuellement l'espèce murin de Natterer est, sur la base d'analyse génétique, en train d'exploser en plusieurs taxons bien différenciés au niveau européen. Le murin d'Escalarai décrit d'Espagne en 2006, et présent dans les Pyrénées orientales, en est le premier exemple. Il semble qu'au moins deux espèces distinctes occupant grosso modo les parties nord et sud de la France soient décrites dans un avenir proche.