Imprimer cette page

La nature à la une


Méthodes d'observation et d'étude


Capture au Filet - Vienne Nature

Les chauves-souris sont les mammifères les plus faciles à observer, et tout particulièrement au cours de l'hiver lorsqu'elles sont endormies dans leurs gîtes d'hibernation. L'observation directe est par conséquent la méthode qui fut utilisée depuis toujours et qui prévaut encore de nos jours dans beaucoup de cas.

À partir des années trente, la capture et le baguage furent massivement utilisés, comme pour les oiseaux, afin d'étudier les déplacements des chauves-souris. Cette méthode qui s'avéra très destructrice fut abandonnée à la fin des années soixante. Toutefois la capture au filet japonais est toujours utilisée en particulier dans les habitats forestiers et devant les cavités au cours de la période de swarming de fin d'été par exemple. La capture permet de récolter des données biométriques, ainsi que sur l'état sexuel et sanitaire des animaux, et apporte de précieuses informations sur les espèces discrètes et difficiles à contacter autrement que par ce moyen. Il faut une autorisation préfectorale spécifique pour capturer des chauves-souris qui sont des espèces protégées.

Une évolution majeure est due à l'utilisation, depuis une vingtaine d'année, des détecteurs d'ultrasons qui donnent la possibilité de contacter et de déterminer les chauves-souris durant leur phase d'activité et sans les voir. Ce matériel technologiquement très sophistiqué, nécessite un apprentissage sérieux, et la détermination des différentes espèces est parfois très délicate. Cependant ce moyen d'étude est aujourd'hui incontournable pour préciser la fréquentation d'un milieu, identifier les terrains de chasse, détecter à distance la présence de chiroptères dans un gîte arboricole ou bâti, par exemple. On peut coupler l'utilisation d'un détecteur avec un système de vision nocturne, et de faire ainsi correspondre une émission ultrasonore et un comportement. Avec la miniaturisation des matériels on peut désormais équiper les chauves-souris avec de minuscules émetteurs afin d'étudier leurs déplacements nocturnes et leurs comportement de chasse. Toutes ces méthodes d'observation ont grandement contribué à l'évolution de nos connaissances sur les chauves-souris au cours des trente dernières années.