Imprimer cette page

Biodiversité départementale


La Cigale rouge
Tibicina haematodes


Miguel Gailledrat

Cette cigale est bien présente dans la région Poitou-Charentes. Dans la Vienne, on la rencontre sur le territoire de 23 communes, de Lizant au sud, à Ternay au nord, de Vouillé à l’ouest, à Angles-sur-l’Anglin à l’est. En juin-juillet, quand le soleil brille depuis plusieurs jours consécutifs, ce qui a été très rare en 2007, des arbres poussant sur les coteaux calcaires bien ensoleillées jaillit un chant puissant et lancinant, audible à plus de cent mètres. Ce n’est pas le crin-crin bien connu des provinces méridionales mais un signal continu, précédé de trois balbutiements. Tout le monde l’entend mais personne ne devine que l’auteur de ce chant est une cigale. Il arrive que le chanteur se déplace en bordure de rivière et s’installe sur des peupliers ou des frênes. La Cigale rouge est difficile à voir car elle est toujours perchée au sommet des arbres. Parfois, on trouve la dépouille de sa larve sur un brin d’herbe ou, plus rarement, un adulte pris dans une toile d’araignée. Si vous voulez entendre cette cigale, promenez-vous à la belle saison, par temps très chaud, sur le sentier de grande randonnée de la vallée d’Ensoulesse, au nord de Montamisé. Vous aurez là plusieurs chanteurs qui se répondent ou se provoquent sans cesse.


Mise à jour de la page : 04/2013