Imprimer cette page

Flore des bords de routes

Biodiversité des bords de routes
David Ollivier

 

Les chemins ruraux et les routes structurent le paysage des campagnes, des abords des villages et des villes. Par la juxtaposition des habitats naturels qui les accompagnent : la haie, le talus, le fossé, la banquette herbeuse, ils peuvent se révéler des milieux refuges pour la faune et la flore dans un environnement souvent très modifié par les activités humaines (urbanisation, agriculture…). Leur mode de gestion, souvent de la compétence des communes, mais aussi d’autres collectivités territoriales (département, état…), est très varié et parfois peu compatible avec leur valorisation paysagère (haies déchiquetées…) et écologique (fauches rases fréquentes et répétées du talus, busage des fossés…).

Depuis 2009, l'association Vienne Nature propose le projet "Valorisation de la biodiversité des bords de routes et des chemins" aux communes de la Vienne qui souhaitent agir pour la sauvegarde de leur environnement.

Objectif du projet

Faire prendre conscience de l’intérêt paysager et fonctionnel des bords de routes et des chemins en évaluant leur richesse biologique au sein d’un échantillon de communes de la Vienne.

Les communes impliquées dans le projet bords de routes

30 communes du département de la Vienne se sont portées volontaires pour participer au projet : 7 communes en 2009, 18 communes en 2010 et 6 communes en 2011 (la commune de Mignaloux-Beauvoir a participé au projet en 2010 et en 2011).

 

 

 

 

Communes investies dans la démarche : Anché, Bignoux, Buxerolles, Ceaux-en-Couhé, Châtellerault, Chauvigny, Couhé, Fontaine-le-Comte, Gençay, Lauthiers, Ligugé, Mauprévoir, Mignaloux-Beauvoir, Migné-Auxances, Montreuil-Bonnin, Naintré, Romagne, Persac, Pleumartin, Saint-Benoît, Saint-Germain, Saint Julien l'Ars, Saint-Maurice-la-Clouère, Saint-Sauvant, Saulgé, Smarves, Tercé, Vaux-en-Couhé, Vouillé, Vouneuil-sous-Biard.

La commune de Béruges a rejoint cette démarche dans le cadre d'un diagnostic écologique de ses bords de routes et de chemins réalisé en 2016.

 

Résultats des inventaires menés entre 2009 et 2011 en quelques chiffres

  • Les bords de routes représentent une surface non négligeable puisqu'en moyenne ils correspondent à la superficie de 60 terrains de football par commune ;
  • 340 zones de 250 à 750 mètres soit environ 170 km de routes et de chemins n'ont pas été fauchés durant la période estivale pour permettre l'inventaire de la flore et des papillons de jour ;
  • En fauchant ces espaces uniquement en automne, une commune possède en moyenne sur ces bords de routes 260 espèces végétales et 24 espèces de papillons de jour ;
  • Au total, au cours des 3 années d'étude, 70 % des papillons de jour et 45 % de la flore connus dans la Vienne ont été recensés sur les bords de routes ;
  • 28 sorties de terrain et 8 conférences ont été réalisées où près de 500 habitants ont pu découvrir la faune et la flore des bords de routes de leurs communes.

 

 

Panneau de sensibilisation et affiche "sortie découverte de la faune et de la flore des bords de routes"

 

 

Sensibilisation

  • La gestion écologique des bords de routes est souvent mal perçue et doit être accompagnée d'une phase de sensibilisation et d'information (articles de presse, site internet, panneaux d'information, sortie de terrain...) ;
  • Une notice de gestion des bords de routes plus respectueuse de l'environnement a été réalisée pour chacune des communes ayant participé à cette étude ;
  • En 2010, une plaquette de sensibilisation a été réalisée par l'association Vienne Nature. Cette plaquette est téléchargeable ci-dessous au format PDF.
  • Le projet bords de routes s'est achevé en mars 2012 par la réalisation d'un poster d'information et de sensibilisation présentant les résultats des inventaires menés entre 2009 et 2011. Ce poster est également téléchargeable ci-dessous au format JPEG.

Télécharger au format PDF - 1 Mo

Télécharger au format JPEG - 2 Mo

Description des actions du projet

  • Caractérisation de la richesse biologique des bords de routes et réflexion sur leur gestion avec les communes volontaires ;
  • Sensibilisation et information des habitants des communes volontaires du projet (sorties découvertes de la faune et de la flore des bords de routes) ;
  • Elaboration d’une notice de gestion et de valorisation des bords de routes et chemins ruraux en concertation avec chaque commune volontaire ;
  • Sensibilisation, présentation des résultats de l’inventaire aux acteurs locaux et conseillers municipaux ;
  • Elaboration d’une plaquette de sensibilisation et de valorisation des chemins et des bords de routes.

Vous voulez participer ?

Si vous souhaitez en savoir plus sur le projet et agir en faveur de la richesse écologique des bords de routes de votre commune, n'hésitez pas à nous contacter.

Quelques exemples de gestion écologique des bords de routes :

Retour d'expériences par l'Agence Régionale de l'Environnement de Haute Normandie
Gestion différenciée des bords de routes des communes de Seine-Maritime
Gestion différenciée des bords de routes de la commune de Froidchapelle en Belgique

Ce projet est soutenu financièrement par le Conseil Régional du Poitou-Charentes, le Conseil Général de la Vienne, la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement du Poitou-Charentes (DREAL) et l'Union Européenne avec le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER).



Mise à jour de la page : 12/2016