Imprimer cette page

Beaulieu - Les racines de la discorde

Etape 1 - octobre 2015

Alerté par des sympatisants de la mise en oeuvre de chantiers de coupe d'arbres massives dans les quartiers de Beaulieu et de Saint-Eloi par la commune de Poiters, Vienne Nature a réagi en solicitant un rendez-vous avec Alain Claeys le Maire de Poitiers.

 Note d'accompagnement du courrier.

Dans la foulée, un premier communiqué de presse est publié.

Étape 2 - rencontre avec le Maire le 18 janvier 2016

Suite à l'entretien avec le Maire qui a eu lieu le 18 janvier 2016 (suivi d'une visite de terrain), Vienne Nature souhaitait publier ce communiqué de presse le lundi 15 février... l'actualité en a voulu autrement...

Étape 3 - Une vidéo choc qui clos le débat

Communiqué de réaction suite au recours à la violence contre les habitants de Beaulieu venus manifester pacifiquement.

Étape 4 - L'heure du bilan

L'association Vienne Nature soutient Katia Lipovoï sans réserve, très choquée par la violence policière dont elle a été la victime unique mais aussi par le déchaînement médiatique dont elle fait maintenant les frais. En revanche, si Vienne Nature regrette les défaillances de communication de la municipalité, elle réaffirme également ses attentes, évoquées en partie lors de la rencontre avec le Maire de Poitiers le 18 janvier à savoir:

- Replantation d'un arbre pour chaque arbre abattu (a minima) dans le même quartier ; sans exclure des plantations supplémentaires dans d'autres lieux.

- Révision à la baisse du projet initial en limitant les abattages à 60 environ en se limitant aux arbres présentant des dangers pour les personnes, à ceux qui correspondent aux arrêts de bus programmés, et à certains, rares, n'ayant aucun avenir de développement au vu des erreurs de plantations d'il y a quarante ans (40 arbres - danger pour les personnes et les biens, 20 - risques pour les personnes. Chiffres évoqués par les services municipaux).

- Prise en compte de la présence potentielle de gîtes à chauves-souris, espèce protégée dont les habitats sont aussi protégés.

- Engagement vers une charte de l'arbre en ville menée par la ville de Poitiers sur le modèle d'autres villes.

- Engagement vers une meilleure communication et formation auprès des habitants de la ville par tous moyens appropriés.


Mise à jour de la page : 02/2016