Imprimer cette page

Le fusain

L’automne est bien installé et malgré quelques journées froides, nous avons encore la chance de recevoir les rayons du soleil en ce mois de Novembre. Une chance, car nous avons ainsi pu bénéficier de la chaleur automnale et profiter d'un temps clément pour aller récupérer ce dont nous avions beosin pour notre activité du jour… La fabrication du fusain :

A la recherche de la bonne branche
Nos amateurs de fusain en pleine recherche de la branche parfaite © Morgane Thery

Nous en avons également profité pour nous balader et aller jusqu’aux bords de la Vonne avant d’entamer le chemin du retour.


Donc, une fois de retour en salle au chaud et avec suffisamment de morceaux de bois, nous avons pu passer à l'étape de l'écorçage.
Initialement, le fusain est fabriqué à partir des branches de l’arbuste portant le même nom, mais ce n’est pas une obligation, cela fonctionne avec n’importe quelle essence.
écorçage  bois écorçés
Les voici en plein travail, avec tant de coeur à l'ouvrage, on ne peut avoir que de beaux résultats © Morgane Thery

Une fois les bouts de bois ôtés de leur écorce, il a fallu les mettre sur le feu. Il faut les disposer dans une boite de conserve que l’on recouvre de papier aluminium percé d'un trou puis mettre le tout au-dessus du feu.
Au départ, une fumée blanche (les vapeurs d’eau) s’échappe par le trou, au bout  de 10-15’, une fumée plus épaisse apparaît. Afin de savoir si nos morceaux de bois sont suffisamment carbonisés, il suffit de passer la flamme d’un briquet à l'entrée du trou : si rien ne se passe, il faut laisser sur le feu, si la fumée s’enflamme c’est qu’il n’y a plus d’eau, des gaz ont commencé à se former, il y a combustion et la fumée se transforme... en feu. On éteint tout puis on laisse refroidir avant de s’ateler aux dessins.


De notre côté, nous avons gouté pendant que les fusains refroidissaient. Nous avons eu le droit à de bons gâteaux à l’occasion de l’anniversaire de Gaspard, l’un de nos membres.
Une fois rassasiés, les enfants ont pu laisser libre cours à leur imagination ou bien suivre un modèle et réaliser de magnifiques dessins, je vous laisse juger par vous-même :
opération dessins
Opération dessins ! © Morgane Thery

dessin
Certains sont très consciencieux © Morgane Thery

papillon-fusain
Et oui, le fusain laisse des traces ... Mais quel bel insecte ! © Morgane Thery

imagination
Certains font preuve d'imagination © Morgane Thery

nature
D'autres se servent de ce que la nature leur offre et voici de belles empreintes ! © Morgane Thery

J'espère que ce voyage avec nous à la découverte de la fabrication du fusain vous a plu et qu'il vous donnera envie de vivre cette expérience !

 

Pour le refaire chez vous

 

Si vous souhaitez partager un beau moment avec vos enfants, cliquez-ici

 

 

 


Mise à jour de la page : 11/2016