Imprimer cette page

Déchets

Bien avant le déchet : la gadoue !

Même si les Grecs anciens triaient déjà leurs déchets, la notion de déchets est une notion récente. Du Moyen-Age au XIXe siècle, tous les déchets étaient jetés dans la rue et consommés par les animaux domestiques… On appelait cela la gadoue.
On imagine ainsi plus facilement l'origine de l'expression populaire " marcher dans la gadoue ".

Le constat au niveau national

Quelle quantité de déchets produit-on?

En 2004, environ 850 millions de tonnes de déchets de toutes sortes ont été produites en France.

La production de déchets des ménages s’est élevée à environ 30 millions de tonnes, soit environ 4 % du total des déchets produits.

A cela, il faut ajouter environ 15 millions de tonnes provenant des collectivités, 90 millions de tonnes de déchets des entreprises, plus de 340 millions de tonnes de déchets des mines et carrières et des chantiers du bâtiment et des travaux publics ainsi que 375 millions de tonnes de déchets et sous-produits de l’agriculture et de la sylviculture.

Ademe_déchets

source ADEME

Que deviennent ces déchets ?

Les ordures ménagères par exemple :

en France, en 2006, seulement 13 % des ordures ménagères ont été triées pour recyclage, 43 % ont été incinérées, 6 % traitées biologiquement et 38 % ont été stockées en décharge.

En savoir plus :

Tous les chiffres-clés 2009 des déchets en France sont résumés dans une publication téléchargeable sur le site de l'ADEME

 

Le constat au niveau départemental

210 000, c'est le nombre de tonnes de déchets ménagers et assimilés produites en 2005 dans le département de la Vienne, département moyennement peuplé, et que les collectivités ont la charge de gérer en respectant l'environnement.
La gestion de ces déchets doit être coordonnée et optimisée au niveau départemental en tenant compte de la législation en vigueur. C'est à cet enjeu majeur pour l'environnement que doit répondre le Plan Départemental d'Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PDEDMA) dont la responsabilité incombe au Conseil Général.

Une caractéristique surprenante de notre département est "d'accueillir" dans ses décharges une quantité très importante de déchets ménagers produits hors du département ce qui fait monter le tonnage des déchets traités jusqu'à 500 000 tonnes par an !

La collecte et le tri :

La collecte traditionnelle est complétée par une collecte sélective en porte à porte et par un apport volontaire dans les 85 déchèteries réparties dans le département. On peut considérer que 99 % de la population est trieuse, mais à des degrés divers.

Ainsi, chaque habitant de la Vienne produit en moyenne environ 523 kg de déchets ménagers et assimilés par an, dont 270 kg d'ordures ménagères résiduelles.

L'essentiel de ces déchets sont des déchets d'emballage dûs principalement au sur-emballage des produits de consommation courante.
S'y ajoutent les déchets encombrants, les déchets d'équipement électriques et électroniques (ordinateurs, téléviseurs, réfrigérateurs, etc...), les déchets provenant des marchés, de l'entretien des espaces verts et du traitement de l'eau et les déchets des commerçants et artisans.

Le recyclage  et /ou  la "valorisation" énergétique :

Dans notre département, 49 % des déchets ménagers et assimilés produits sont enfouis en décharge (58 % pour les ordures ménagères résiduelles) et 18 % des déchets sont incinérés.

Pourtant, une part importante des déchets que nous jetons a encore de la valeur. On peut en retirer des matériaux réutilisables et composter la fraction fermentescible. C'est le recyclage.

Le taux global de recyclage des déchets ménagers et assimilés est dans notre département de l'ordre de 30 % (20 % matériaux et 10 %  matière organique) et le ratio de recyclage matière, tous matériaux confondus, n'est que de 75 kg/habitant/an.

C'est peu en comparaison des 523 kg de déchets produits par habitant et par an.

Beaucoup de matériaux dans nos produits de consommation courante peuvent et doivent être recyclés en matériaux de seconde génération. Les mieux recyclés sont actuellement le verre, les papiers et cartons et certains métaux.

Il est évident qu'à l'avenir, il faudra augmenter le taux de recyclage (on devrait pouvoir arriver à 50 %) et éviter de produire et d'utiliser des matériaux que l'on ne sait pas recycler.

D'autre part, bien que la production de chaleur récupérée lors de la combustion des ordures ménagères résiduelles en usine adaptée soit une forme de valorisation énergétique, c'est surtout une forme de gaspillage de matière et une source de pollution.

Il n'est en général pas nécessaire de réaliser de telles installations coûteuses hormis pour les très grandes agglomérations (moins de 10 en France selon France Nature Environnement).

Il en existe néanmoins une dans la Vienne (UIOM de la Communauté d'Agglomération de Poitiers) qui incinère environ 50 000 tonnes de déchets par an et produit de la chaleur pour environ 8000 équivalents-logements; son rendement pourrait être amélioré si elle utilisait la cogénération (chaleur plus électricité).

Si on prend en compte cette "valorisation" énergétique, on atteint alors dans notre département un taux de valorisation des déchets ménagers voisin de 50%.

Le stockage des déchets ultimes :

La notion de déchets ultimes, théoriquement déchets qu'on ne peut pas valoriser techniquement ou économiquement parlant, est parfois délicate à appliquer localement.

Ainsi dans la Vienne, on retrouve en décharge des ordures ménagères résiduelles à côté d'encombrants de déchèteries et de mâchefers. L'enfouissement géré au mieux doit demeurer la solution adaptée aux déchets ultimes exempts de pouvoir de méthanisation.

le bilan départemental complet de la gestion des déchets ménagers :

retrouvez tous les chiffres du  la synthèse Vienne sur le site de l'AREC

Vienne Nature participe aux travaux d'élaboration du Plan Départemental d'Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés (PDEDMA) .

Vienne Nature est également membre d'un certain nombre de Commissions Locales d'Information et de Surveillance (CLIS) d'installations de gestion des déchets (Centres d'enfouissement techniques et UIOM de Poitiers).


Les sites ou documents intéressants pour approfondir le sujet

 

logo_FNE France Nature Environnement(Prévention des Déchets)

Ademe Agence de l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie (France)

AREC  Agence  Régionale Evaluation environnement Climat


Mise à jour de la page : 02/2015